Des Racines et Des Ailes.

Publié le par Les Dimil Ficelles ...

brancion-castleVoici une soirée à ne manquer sous aucun prétexte. Ce soir-là (mercredi 13 janvier 2010) vous aurez l'autorisation exceptionnelle d'un bon plateau repas devant "Des Racines et Des Ailes" sur La Passion de Notre Patrimoine et ces Français qui s'engagent ...

Au programme la visite du Château de Brancion, en Bourgogne dans le beau département de Saône-et-Loire. Le village de Brancion (du XIIème siècle), son château et son église (du XIVème siècle), célèbre par son emplacement stratégique et son histoire.

L'histoire de Brancion et son château est antérieure au VIIe siècle par la légende, et par les Chartes authentiques, au Ve siècle. Pendant trois cents ans, Brancion fut le bastion imprenable et invincible de la famille de ce nom. " Gros " était leur surnom. Batailleurs et pillards, ils s'amendent au XIIe siècle et Jocerand de Brancion meurt aux Croisades à la bataille de la Mansourah (1250) aux côtés de saint Louis, comme le relate Joinville. Ruinés par l'effort financier qu'ils ont fourni en emmenant jusqu'en Orient et en équipant une armée pour la lutte contre l'infidèle, en 1259, le 12e Comte de Brancion vend ses terres au Duc de Bourgogne. Pendant deux cent dix-huit ans, Brancion devient alors Châtellenie ducale et, en 1477, entre dans le domaine de la couronne de France. Depuis 1860, Brancion démantelé, ruiné est devenu la propriété du Comte de Murard et de sa famille qui, à sa suite, s'est fait un devoir de réparer ses brèches, de relever son donjon, avec le seul désir de sauver un illustre souvenir du passé et de garder à notre Bourgogne un témoin de son histoire.

P9160030L'Eglise Saint Pierre
La première église de Brancion, placée sous le vocable de Saint-Pierre, est mentionnée en 964 dans une charte de l'Abbaye de Cluny. De petite taille, elle fut reconstruite au XIIème siècle, en moellons calcaires, à l'emplacement du sanctuaire primitif, à la pointe de l'éperon rocheux, sur un plan en croix latine très élaboré, avec nef à cinq travées voûtées en berceau brisé, transept, bas-côtés, une abside, deux absidioles et un clocher carré, sur coupole à trompes à la croisée du transept. L'intérieur est sombre car le vaisseau principal, peu élevé, ne possède pas d'éclairage direct, et seules les étroites baies des bas-côtés dispensent une lumière parcimonieuse. Les peintures murales qui ornent une partie de l'édifice furent réalisées, à l'époque médiévale. L'édifice fut classé Monument Historique sur la liste de 1862.

6a00e398b7aed3000400e398d4ef850004-320pi.jpgLe Village
Le touriste qui vient de la direction de Saint-Gengoux-le-National voit en face de lui la chaîne des Monts du Mâconnais avec le Mont Saint Romain, massif et imposant, la roche d'Aujoux au profil sévère qui domine de gracieux villages. Entre les deux, bien détaché de la chaîne, se dresse une colline escarpée au-dessus de laquelle s'élève un fier donjon et un clocher roman. C'est Brancion. On y accède par une route charmante qui à chaque instant fournit au promeneur de pittoresques aperçus. La route monte de plus en plus. On rencontre le romantique château de Nobles à droite et sur la gauche se dresse le menhir de la pierre levée. Brancion est tout près. Encore quelques lacets, et on parvient à la porte voûtée qui est l'unique accès au château et au village entourés de ravins abrupts. Alors on se trouve en plein décor moyenâgeux, avec le château, les halles, les maisons anciennes et l'église. Du seuil de l'église , on peut contempler un magnifique panorama. C'est un spectacle admirable par son étendue, sa variété et son harmonie. Il n'est pas étonnant que Brancion attire et laisse dans la mémoire de ceux qui l'on vu, ne serait-ce qu'une fois,un souvenir inoubliable.

Je vois souhaite donc une excellente soir à travers ce beau village de Brancion et cette belle région qui me tient tant à coeur. A ne pas louper !!!

Mercredi 13 janvier 2010 - France 3 à 20h35

(rédiffusion vendredi 15 janvier 2010 à 1h05 toujours sur France 3)
Village de Branion

71700 Martailly les Brancion

http://www.brancion.fr/

Commenter cet article